L’entrave

Dans cette pose, Cathy avait normalement le mains posées en avant et je dois dire que chacun des artistes de l’atelier avait plus ou moins choisi une interprétation personnelle, lui demandant tour à tour de changer la position de celles-ci. Forcément, cela n’était pas sans incidence sur la dynamique du corps…Personnellement, j’ai imaginé le modèle les mains dans le dos à la manière d’une prisonnière entravée, avec la tête basculée sur la gauche, non sans rappeler (toutes proportions gardées) la sculpture « Pourquoi naître esclave » de Jean Baptiste Carpeaux.

Publicités

Une réflexion sur “L’entrave

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s